07avr.

Attention aux pollens

Retour |

Avec le confinement, vous êtes moins confrontés à ce problème. Cependant, sachez que la saison des pollens a commencé. En effet, avec un temps plus printanier, les pollens de bouleau sont très présents dans l'air. Le risque d'allergie associé est donc élevé cette semaine. Les personnes allergiques doivent bien poursuivre leurs traitements et aérer leurs logements le matin tôt ou le soir tard quand il y a moins de pollens dans l'air. Comme le souligne Atmo Grand Est, le risque d'allergie sera de niveau faible pour les pollens de frêne et très faible pour les pollens de peuplier et de saule.

Pour les personnes allergiques, il est conseillé de : 

 - Ne pas étendre son linge à l'extérieur

 - Fermer les fenêtres lors des pics

 - Se laver les cheveux après un séjour à l'extérieur

En France, les pollens sont responsables de réactions allergiques chez près de 20% de la population. Parmi tous les pollens, seuls ceux qui sont disséminés par le vent et qui sont é­mis par des plantes anémophiles sont allergisants. Pour être allergisants, un grain de pollen doit disposer de substances (protéines ou glycoprotéines) reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu donné.

L’allergie ou pollinose se manifeste de différentes manières :

- La rhinite allergique saisonnière : nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons ;

- La conjonctivite allergique saisonnière : yeux rouges qui piquent, avec sensation de sable dans les yeux. 

Les petits pollens, capables de pénétrer jusque dans les bronches, peuvent provoquer des crises d´asthmes : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistantes souvent nocturne.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom