08juin

L’écopâturage : une « bêle » alternative au service des hommes et de la nature

Retour |

A Saulxures-sur-Moselotte, Benoît et Tiphanie Zanchi, amoureux de la terre et des animaux, ont décidé de se lancer dans l'écopâturage ou l'écopastoralisme : une pratique ancestrale d’entretien des prairies et des espaces ouverts remise au goût du jour !

Tout commence en 2016, quand Benoît et Tiphanie décident de louer 8 hectares de baux ruraux sur leur commune pour y installer un petit troupeau de Galloway; des vaches rustiques bien adaptées à l'écopâturage et à la géographie du terrain. Essentiellement composé d'un maquis de fougères et de genêts en pente, les vaches « rouvrent » peu à peu le paysage et l'on voit ressurgir les « beurheux », ces murets de pierre sèche de granit délimitant les parcelles, traits caractéristiques des paysages montagneux des Vosges du Sud.

Pour Benoît Zanchi, l'écopâturage offre de nombreux avantages : « C'est une pratique qui rend de nombreux services. D'abord, on préserve les paysages de notre environnement proche, car on sait l’intérêt écologique des espaces ouverts pour la biodiversité (faune et flore). Ensuite, on n'utilise que très peu d'énergies fossiles, car les vaches ou les chèvres broutent aisément dans des endroits difficiles d'accès, et où l'utilisation d'un outil mécanique serait rendue plus compliquée... Enfin je dirais que l’animal joue aussi un rôle « social », car en général les adultes et les enfants aiment la présence des animaux, même en zone rurale, et cela permet de faire découvrir une pratique un peu oubliée mais très intéressante pour les hommes et l’environnement. ».

Une première expérience réussie pour le couple qui, en 2019, décide de constituer un petit troupeau de sept chèvres pour poursuivre l'activité. En accord avec la Mairie, ils font paître leurs chèvres sur des terrains constructibles du lotissement voisin et sur les berges de la Moselotte, luttant ainsi contre la Renouée du Japon, espèce invasive pouvant atteindre trois mètres de haut.

L'écopâturage, courte définition

L'écopastoralisme ou écopâturage est une technique alternative d'entretien des espaces verts (parcs et jardins, accotements routiers, zones industrielles et commerciales) et naturels (landes, maquis, estives et alpages, zones forestières) par le pâturage d'animaux herbivores : moutons, chèvres, vaches ou chevaux. Souvent pratiquée en zone naturelle et montagneuse, cette technique ancestrale a malheureusement été délaissée peu à peu, au profit d'entretien chimique ou mécanique, avant de refaire surface aujourd’hui. C'est un terme récent puisqu'il a fait son entrée dans le dictionnaire en 2016.

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom